Les anarchistes de l’Aisne

Les anarchistes et le familistère. La réponse du Devoir(1). 20 juin 1886

Les anarchistes et le familistère de Guise. La réponse du Devoir (2). 27 juin 1886

Les anarchistes et le Familistère de Guise. La réponse du Devoir (3). 4 juillet 1886

Les anarchistes et l’association du Familistère par André Godin. 11 juillet 1886

Les anarchistes ont-ils tenté d’incendier l’usine Godin à Guise ? 15 août 1886

Du Familistère de Guise (Aisne) par Jules Sibilat. 2 septembre 1886

Meetings à Guise et Saint-Quentin (Aisne) de Tortelier et Devertus. 27 avril 1887

L’affaire de l’usine Sichel. Saint-Quentin (Aisne). Août 1887

Guise (Aisne) : Godin licencie l’anarchiste Bal. Septembre 1887

Conférence anarchistes à Guise (Aisne).7 septembre 1887

Copie d’une proclamation de l’anarchiste Bal, renvoyé de l’usine Godin (Aisne). 2 octobre 1887

Encore deux autres anarchistes licenciés du Familistère de Guise. 15 octobre 1887

Les « valets » de Godin mis en ballotage à Guise par les ouvriers mécontents ». Novembre 1887

Assises de l’Aisne : Affaire Devertus, Masse et Bal. 14 novembre 1887

Fonderie Godin à Guise : ce sont les pauvres diables qui paient les bêtises de leur directeur ! Novembre 1887

Godin à Guise : « sommes-nous donc obligés d’entretenir sept ou huit parasites ? » 10 décembre 1887

Exploités de l’usine Godin. Prière à M. Godin 17 décembre 1887

Gustave Mathieu licencié de chez Godin, crée un groupe anarchiste à Morlanwelz (Belgique). 31 décembre 1887

Familistère Godin à Guise : « comment l’on est dupé dans cet éden du travail ». 5 février 1888

Godin : crapules, canailles et compagnie. 7 avril 1888

Les anarchistes, au Cirque de Saint-Quentin (Aisne). 10 octobre 1888

Meeting anarchiste à Guise le 6 octobre 1888 : « le Familistère est une blague inventée par Godin »

Conférence de Brunet et Massey à Saint-Quentin (Aisne) le 23 août 1890