Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman.
Métropolitan museum of art. New-York.

Né le 28 octobre 1868 à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ; mort le 27 juillet 1902 à Montreuil ; ouvrier plâtrier, maçon ; anarchiste de Montreuil.

Michel Veysseire était le fils de Guillaume Veysseire, tous deux figuraient sur les registres de la Préfecture de police depuis juin 1892, ils habitaient 81 rue Etienne Marcel à Montreuil.
Ils étaient portés sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893.
Le 5 mars 1894, les commissaires de police, accompagnés des agents des brigades de recherches, se rendaient chez neuf anarchistes et, après avoir opéré, en leur présence, une perquisition à leur domicile, ils les amenaient au Dépôt pour être mis à la disposition de la justice. Parmi eux se trouvait Michel Veysseire demeurant, selon la presse, 143 rue de Paris à Montreuil. Il était remis en liberté le 10 mars 1894.
Il était porté sur l’état récapitulatif des anarchistes au 31 décembre 1894. Il demeurait rue Etienne Marcel. Sur l’état de 1901, il était porté disparu.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°3.751.
A la fin de sa vie, il demeurait 112 rue Etienne Marcel à Montreuil.

SOURCES :
Journal des débats 5 mars 1894 — Le Petit parisien 6 mars 1894 — Archives départementales de Seine-Saint-Denis, Etat civil — Archives de la Préfecture de police Ba 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine.