Ce matin, à 6 heures, le commissaire central de police de Saint-Quentin, agissant en vertu d’un mandat d’amener du parquet de la Seine, a arrêté en notre ville un nommé Hamelin et sa concubine, tous deux, parait-il, anarchistes militants.

Hamelin et sa compagne étaient, à Saint-Quentin, colporteurs de journaux.

La police, après perquisition faite à leur domicile, a saisi de nombreux écrits et journaux anarchistes.

Ils sont inculpés de destruction d’immeubles.

Journal de Saint-Quentin 17 mars 1892

Lire le dossier : Les anarchistes de l’Aisne