Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Né le 25 janvier 1862 à Gien (Loiret) ; garçon de marchand de vins, distillateur ; anarchiste de Choisy le Roi (Val de Marne).

Fils de Jacques Poirier, vigneron, 40 ans, et de Marie-Rose Mathieu, 39 an, sans profession, Jacques Poirier fils était faïencier en 1887.
Le 19 février 1887, il se mariait à Choisy-le-Roi, avec Eloïse, Maria Grünfelder.
En 1889, il était journalier. Il exerça aussi le métier de garçon de magasin.
Jacques Poirier, comme de nombreux compagnons en France, avait été arrêté le 30 avril 1892 à Choisy-le-Roi, préventivement à la manifestation du 1er mai.
Il était inscrit sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893, il demeurait 28 rue Dupont à Choisy-le-Roi.
Le 2 mars 1894, son domicile, fut l’objet d’une perquisition et il fut mis en état d’arrestation. Il était mis en liberté provisoire le 7 mars.
Il était alors marié, sans enfant, et travaillait comme garçon distillateur.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°2.344.

SOURCES : Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine. — Archives de la Préfecture de police Ba 77, 1500 — Le Père Peinard 8 mai 1892. — Notice Jacques Poirier du Dictionnaire des militants anarchistes. — Le Soir 3 mars 1894 .— Arbre généalogique Bruno Total. Filae.