Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Né le 10 février 1853 à Contres (Loir-et-Cher) ; tuilier, terrassier, puisatier ; anarchiste de Paris.

En 1872, Alexandre Rigolet était ouvrier tuilier à Chitenay (Loir-et-Cher)
Il avait fait partie de la classe 1873, bureau de Blois(Loir-et-Cher). Son registre matricule portait le n° 1908, il fut classé en « service auxiliaire » pour « voussure » (Exagération de la convexité du thorax dans une région limitée).
Le 21 juin 1878, il avait été condamné à trois mois de prison pour vol.
Il passa dans la réserve le 1er juillet 1879.
Il habita à Rochy-Condé (Oise) puis fut domicilié 94 faubourg Saint-Antoine à Paris.
Le 8 février 1890, il était condamné à un mois de prison pour vol par la 11e chambre correctionnelle de la Seine.
Le 23 octobre 1892, avec une quarantaine de compagnons, Rigolet, était allé perturber un meeting boulangiste tenu salle Favié.
Le 30 avril 1893, la 3e brigade de recherches de la Préfecture de police nota qu’il habitait 48 rue Lacépède, son adresse était à nouveau vérifiée en décembre 1893. Il était alors considéré comme militant.
Alexandre Rigolet figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893. Il était célibataire. Il était très lié avec Ernest Pichon.
Le 3 mars 1894, il était perquisitionné par le commissaire Remongin de Bercy, arrêté à son domicile et conduit au Dépôt, puis mis à la disposition des autorités judiciaires qui l’inculpèrent d’association de malfaiteurs.
Son dossier à la Préfecture de police était noté Rigollet et portait le n°1.685.
Il figurait sur l’état des anarchistes au 31 décembre 1894. Sur celui au 31 décembre 1896, son adresse était 34 rue Mouffetard, il était considéré comme dangereux. Il était également sur l’état des anarchistes de 1901.

La perquisition et l’arrestation de Rigolet eut lieu au 48 rue Lacépède.

SOURCES :
Archives du Loir-et-Cher. Etat civil de Contres. Recensement en 1872, Chitenay. Registre matricule du contingent de la classe 1873. — Archives de la Préfecture de police Ba 310, 1500. — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine. — Le Constitutionnel 6 mars 1894. — Notice Ernest Pichon du Dictionnaire des militants anarchistes. — Notes de Chantal Koob.