Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Né le 2 mars 1860 à Paris (IIIe arr.) ; ciseleur ; graveur ; anarchiste parisien.

Le 3 avril 1886, il se maria à la mairie du XIe arrondissement avec Arsène, Eugénie Dubos, journalière. Ils habitaient 14 passage Vaucouleurs.
Douze arrestations d’anarchistes étaient opérées le 16 mars 1894 sur Paris. Parmi eux, Louis Delesderriereux était arrêté. Son domicile 25 impasse Haxo était perquisitionné. Ces douze anarchistes, étaient conduits dans le bureau de M. Fédée, à la Préfecture de police, y avaient été interrogés et écroués ensuite au Dépôt.
Il était libéré le 29 mars. Sa notice individuelle était transmise, le 30 mars, au juge d’instruction de l’affaire dite d’association de malfaiteurs.
Louis Delesderrier figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1894, il demeurait 25 rue Haxo (probablement la même adresse que lors de la perquisition). Il était également sur l’état au 31 décembre 1894, son adresse était 26 rue Pixéricourt. Sur celui au 31 décembre 1896, il habitait 145 rue Pelleport et en 1901, 35 rue du Télégraphe.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°13.003.
Le 27 septembre 1901, il divorça d’avec Arsène, Eugénie Dubos, la garde des enfants mineurs lui était confiée. Il demeurait 22 rue des Tourelles.

SOURCES :
Archives de la Préfecture de police Ba 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — La Presse 17 mars 1894 — Archives de Paris. Etat civil.