Sabin

Paris le 25 janvier 1884

Une note parue dans « le Cri du peuple », et rédigée par Faliès et Mollin, dit que les anarchistes ne doivent prendre aucune part au monument des fédérés et combat les initiateurs de cette idée.

Les anarchistes sont, dit-on, hostiles à ce projet ; on constate qu’ils ont tous de la haine contre les blanquistes, et il n’est pas possible de leur faire comprendre qu’il serait nécessaire qu’ils s’occupassent, dudit monument.

D’ici lundi, j’espère pouvoir vous renseigner sur ce qui se dit parmi les révolutionnaires sur les initiateurs du monument, l’influence qu’ils peuvent avoir, leur véritable but.

*****************************

Sabin

26 janvier 1884

Ce soir, aura lieu salle Lévis un meeting des chiffonniers.

Les anarchistes doivent s’y rendre.

Le dimanche 27 du courant, sera tenu une réunion du groupe « Les Misérables », discussion sur l’anarchie.

Lundi meeting des ouvriers sans travail, au Gymnase Tournayre, boulevard de ménilmontant, 60

**********************************

Sabin

Paris le 7 février 1884

Hier soir il y avait réunion du groupe La Liberté.

Etaient présents : Faliès, Druelle, Mège, les deux frères Bourdin, Pinoy, Puillet, Borde, etc.

Le manifeste de Faliès, La Liberté, a été lu.

Jusqu’ici le groupe La Liberté ne compte que Faliès son mentor.

Aucun élément n’est encore venu s ‘y joindre.

Il n’offre donc rien d’intéressant jusqu’à maintenant.

Une collecte de 10 francs a été réunie pour la femme de Tricot de Lyon.

Archives de la Préfecture de police Ba 73

Lire la dossier : L’anarchiste Druelle était-il l’agent Sabin de la préfecture de police ?