Cliquer sur l’image pour voir les numéros 3, 6, 7 et 8 du journal.

Ce journal était l’organe non officiel de la Fédération nationale des syndicats ouvriers, crée en 1886 à Lyon. Le journal était constitué d’une coalition de groupes socialistes révolutionnaires  : anarchistes, Parti ouvrier (guesdiste), Comité révolutionnaire central (blanquistes) et socialistes indépendants.

La Fédération nationale des syndicats ouvriers n’était pas une organisation guesdiste comme cela a souvent été prétendu mais était composée de syndicats animés par des militants de ces quatre tendances politiques.

Voir la fiche du journal dans Bianco : presse anarchiste.

Les autres numéros du journal sont à consulter sur numelyo