Réunion tenue le 22 janvier 1877 par la section Internationale au Cygne, Grand place.

La séance s’ouvre à 10 heures du soir sous la présidence de Frix.

Une vingtaine de membres furent présents, à la lecture du procès-verbal Brismée demande la suppression d’un passage où il est question d’interpeller au conseil régional au sujet de l’alliance de ce conseil avec certains groupes démocratiques, en vue de constituer une union ouvrière, cette demande est admise ainsi que celle faite par le même en vue d’organiser un congrès au mois de février.

Il est ensuite donné lecture d’une lettre du bureau fédéral jurassien dans laquelle il est parlé de l’insurrection de l’Espagne où les femmes et les enfants des internationaux fusillés et déportés souffrent horriblement de la misère ; cette lettre demande qu’on recueille de l’argent pour ces malheureux. A la demande de Brismée,Verryken, Steens, Standaert et Paterson, il est décidé qu’un concert sera donné à leur bénéfice et qu’on fera en même temps circuler des listes de souscription.

Trappemers et Brismée proposent de donner ce concert au nom des Solidaires le 11 février. Cette proposition est admise.

Il est donné connaissance qu’une réunion nationaliste aura lieu le 29 janvier au Cygne, Grand place.

Verryken dit qu’il a acheté une certaine quantité de chromo (?) lithographies à raison de 300, intitulés « Les Révérends pères » ; il désire qu’elles soient vendues au profit des espagnols à raison de 1 fr.

Les membres promettent de s’occuper de cette vente.

Une séance administrative aura lieu le 12 février.

La séance est levée à 11 heures du soir.

Source : Archives de la ville de Bruxelles POL 195