Document Metmuseum.

X n° 9

Le 9 mars 1893

Aujourd’hui, jour de la Mi-Carême, a eu lieu une Cavalcade anarchiste, due à l’initiative de la compagne Collot, candidate abstentionniste et du compagnon Marie Paul Constant dit La Purge .

Le Père La Purge. Document Metmuseum

Vers deux heures et demie, une cinquantaine d’anarchistes, dont une demie-douzaine de compagnes étaient réunis, une partie à la station du funiculaire, place de la République et l’autre partie au café Fevra au coin du faubourg du Temple et de la rue de Malte

Parmi les compagnons qui ont pris part à cette cavalcade pédestre, on remarquait : Richard, Albert André, Laurens Lucien, Paul, Breton, Vignaud, Armand, La Purge, Giraud, Radis, Bidault jeune, Bourguignon, Babé, Pigiennal, Guilmard et sa femme, Bruneau, Reymond, Veret, Mazier, Simonin, Granger, Murch, Chauvière, Hippolyte, Aumaréchal, Guillat, les compagnes Collot, Baudelot, Caratoni, etc…

A mesure que les compagnons arrivaient, la compagne Collot leur remettait une paire d’oreilles d’âne en carton noir qu’ils se plantaient sur la tête.
La Purge et Vignaud étaient en outre porteurs d’une pancarte portant l’inscription : « Candidats abstentionnistes ».

Les compagnes Collot et Eliska portaient en plus de leurs oreilles d’âne, deux pancartes portant l’inscription : « Nous sommes des créatrices, nous voulons être candidatrices ».

A trois heures la petite troupe était réunie à la station du funiculaire, d’où elle s’est séparée, une partie se rendant sur la Bastille et l’autre à la tête de laquelle se trouvait la compagne Collot, parcourant les rues Turbigo, Saint Martin, Meslay et place de la République, d’où on s’est séparé pour rentrer chez soi.

Source : Archives de la Préfecture de Police Ba 78