L’explosion se produisit dans le jardin de la chapelle des Capucins aux Brotteaux

Une nouvelle explosion

Des individus, qui naturellement sont restés inconnus, ont jeté, avant-hier au soir, une bombe explosible dans le jardin qui entoure la chapelle élevée aux Brotteaux sur les restes des victimes du siège de Lyon.

La bombe ou le pétard a fait explosion avec un bruit qui a jeté la terreur dans le quartier. D’après les traces qu’elle a laissées, on peut conjecturer que ce projectile était de même fabrique que celui qui a éclaté à la porte de la mairie de la Croix-Rousse, c’est à dire une carcasse de fil de fer, remplie de poudre et de débris de ferraille, fortement ficelée comme ces gros pétards que les artificiers appellent des marrons.

L’explosion n’a causé heureusement aucun dommage.

Si nous avions une police qui rendit des services seulement pour la moitié de l’argent qu’elle nous coûte, nous pourrions espérer savoir si les individus qui jettent ces bombes sont de mauvais plaisants ou des malfaiteurs dangereux.

Malheureusement, il est à craindre que s’il ne se produit pas quelque accident fortuit, les auteurs de ces tentatives criminelles restent absolument inconnus.

Le Salut public 17 octobre 1883