Préfecture de police

Cabinet

3eme Brigade de recherches

mars 1892

État des dépenses à rembourser à Monsieur Fédée, officier de paix de la 3me Brigade de recherches pour avances faites aux agents auxiliaires dépendant de son service : 950 francs.

Certifié exact, le présent montant à la somme de Neuf cent cinquante francs.

Z. 2                              200 francs

X. 2                              200 francs

Allocations spéciales à X. 2                           500 francs

Dépenses de correspondance et télégrammes applicables à ces deux correspondants, transports, etc. 50 francs

Total 950 francs

Paris le 26 mars 1892

L’officier de paix

Vu le chef adjoint du cabinet

Vu et approuvé

le Préfet de police

Remis à M. Fédée un billet de mille francs

26 mars

**************************************

Le 31 mars 1892

Du 4 au 24 mars 13 voyages à 1franc 20, aller et retour à St Denis                       15 francs 60

5 cartes télégrammes                2 francs 50

5 fois avait pris 1 voiture          10 francs

Frais chez Chaumartin              6 francs 25

Frais de journaux                       2 francs

Total 36 francs 35

X n°2 S. D.

Payer frais (?) de X2 pour ce jour 50 francs*

********************************

31 mars 1892

Je reconnais avoir reçu de la personne avec laquelle je corresponds sous le chiffre X n°2, tribunal de commerce, poste restante, Paris, la somme de sept cent cinquante francs ainsi décomposée :

1° deux cent cinquante francs pour les premiers renseignements

2° cinq cents francs pour gratifications promise. Réserve faite de mes appointements.

X 2 Darmilly

Indemnité* 750

Frais* 50

800

*********************************

Préfecture de police

Cabinet du préfet

Service des recherches

3e brigade

Etat des dépenses faites par les employés de la 3ème Brigade de recherches à l’occasion des attentats à la dynamite.

(le montant des dépenses faites par chaque agent)

Certifié le présent état montant à la somme de Mille quatre cent dix huit francs soixante quinze centimes

Paris le 1er avril 1892

L’officier de paix

Reçu mille francs

Monsieur le préfet est mon débiteur de 418 francs 75

A déduire 200 francs

me restant en trop sur une précédente avance de 1.000 francs qui m’avait été faite pour récompenser Léonie D’Armilly de ses services dans l’affaire des explosifs (X. 2)

Il me reste donc dû 218 francs 75

**********************************

Préfecture de police                                                         Paris le 1er avril 1892

Service du cabinet

3ème Brigade de recherches

Affaire Ravachol

Rapport

J’ai l’honneur de transmettre à Monsieur le préfet les reçus ci-joints établissant que conformément à ses ordres, j’ai remis à X. 2, mon correspondant dans l’affaire Ravachol, la somme de huit cents francs que j’ai prélevé sur celle de mille francs, remise en mes mains par Monsieur le chef adjoint du cabinet.

Les appointements ordinaires de X.2 lui seront remis comme je le fais avec mes autres agents secrets, le 2 du courant.

X. 2 m’a exprimé toute sa satisfaction et ses remerciements sincères que je lui ai promis de transmettre à mes chefs hiérarchiques et que, jusqu’à présent, je n’ai pas cru devoir désigner.

J’ai en X. 2 et pour le même prix, deux correspondants, lui et sa mère.

L’officier de paix

SOURCE : Arch. Préf. de pol. Ba 1132

*noté au crayon