Sûreté                                                      le 12 mai 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

Nous avons l’honneur de rendre compte à Monsieur le commissaire de police, chef du service, que pendant la surveillance exercée de minuit à 7 h du matin sur le nommé Ravachol, il ne s’est rien passé de particulier de nature à être signalé.

Le détenu dormait à notre arrivée ce matin jusqu’à 6 heures 1/2

Richer, Maigre, Sénart

*************************

Sûreté                                                       Paris le 12 mai 1892

Rapport

Surveillance du nommé Ravachol

La surveillance exercée à la Conciergerie de 7 heures du matin à midi au sujet du nommé Ravachol Léon, aucun incident ne s’est produit de nature à signaler au service.

Ce dernier a écrit jusque 10 heures et depuis il est allé à la promenade jusque midi.

Nous avons été relevé par nos collègues Charlet, Lécureuil et Laemmer

Gallet, (illisibles)

**************************

Sûreté                                                               Paris le 12 mai 1892

Rapport

Surveillance de 12h à 7h du soir

Le nommé Ravachol a écrit à son frère cet après-midi.

Il n’y a eu aucun incident autre à signaler.

Charlet, Lécureuil et Laemmer

**************************

Sûreté                                                                le 12 mai 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

Nous avons l’honneur de rendre compte à Monsieur le commissaire de police, chef du service que pendant la surveillance commencée à 7 heures du soir, le détenu s’est couché à 9 heures.

A 9h20, l’on est venu nous prévenir de le faire habiller et des employés du ministère de l’intérieur, accompagnés de M. le directeur, sont venus le chercher et l’ont emmené.

M. le directeur nous a remercié et nous a prié de retourner à notre service. Affaire terminée.

Richer, Maigre, Sénart

SOURCE : Arch. Préf. de pol. JA 8