Sûreté                                                                    le 6 mai 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

Nous avons l’honneur de rendre compte à Monsieur le commissaire de police, chef du service, que pendant la surveillance exercée de minuit à 7 heures du matin sur le nommé Ravachol, il ne s’est rien passé de particulier de nature à être signalé.

Le détenu dormait à notre arrivée et ne s’est réveillé qu’à 6 heures ½, heure à laquelle on réveille les détenus.

Richer, Maigre, Sénart

**************************

Sûreté                                                             Paris le 6 mai 1892

Rapport

Surveillance du nommé Ravachol

La surveillance exercée à la Conciergerie de 7 heures du matin à midi au sujet du nommé Ravachol Léon, aucun incident ne s’est produit qui soit de nature à signaler au service..

Ce dernier s’est levé à 7h1/2 et à 10h1/2 il est allé à la promenade jusque midi.

Nous avons été relevés par nos collègues Charlet, Lécureuil, Laemmer

Gallet, (illisibles)

******************************

Sûreté                                                     Paris le 6 mai 1892

Rapport

Surveillance de 12h à 7 h du soir

Dans l’après-midi le nommé Ravachol a été conduit au service d’identification où il a été photographié dans différentes poses.

M. le directeur de la Conciergerie est venu lui rendre visite pour s’informer si les livres qu’on lui distribuait lui étaient d’une lecture agréable.

Les inspecteurs

Charlet, Lécureuil, Laemmer

************************************

Sûreté                                                            le 6 mai 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

Nous avons l’honneur de rendre compte à monsieur le commissaire de police, chef du service que pendant la surveillance exercée de 7 heures du soir à minuit sur le nommé Ravachol, il ne s’est rien passé de particulier de nature à être signalé.

Le détenu a lu jusque 8 heures et demie et dormait lorsque nous avons été relevés.

Richer, Maigre, Sénart

SOURCES : Arch. Préf. de pol. JA 8