Sûreté                                                                le 16 avril 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

Nous avons l’honneur d’informer Monsieur le commissaire de police, chef du service, que pendant la surveillance exercée de midi à 7 heures du soir, sur le nommé Ravachol, il ne s’est rien passé de particulier à être signalé.

Le détenu est allé à la promenade de 1 heure à 1 heure et demie.

A 2 heures et demie, M. le directeur de la Conciergerie est venu le chercher avec un surveillant et l’a fait conduire au parloir où son frère l’attendait. L’entrevue a duré une demie heure environ.

A 6 heures du soir, un huissier du parquet lui a apporté la copie de la volumineuse procédure faite contre lui à Paris.

A 7 heures nous avons été relevés par nos collègues et le détenu était entrain de lire sa procédure.

Richer, Maigre, Sénart

********************

Sûreté                                                             Le 16 avril 1892

Rapport

Surveillance sur le nommé Ravachol

La surveillance exercée sur le nommé Ravachol de 7 heures du soir à minuit n’a rien amené de particulier.

Lors de notre arrivée, il prenait connaissance de son dossier concernant son affaire, il l’a lu jusqu’à 10 heures.

Nous avons été relevés par nos collègues Charlet, Lécureuil et Lesmer

Gallet, Richbourg, (illisible)

SOURCES : Arch. Préf. de pol. JA 8