Né le 8 décembre 1855 à Saint Nazaire (Loire Atlantique). Charpentier demeurant à Penhoët (Loire Atlantique). Anarchiste de Saint Nazaire.

Le Brech fut condamné le 2 mars 1892 par le tribunal de Saint Nazaire à 15 jours de prison pour outrages à agents et à 2 ans, pour avoir crié : « A bas les lois, mort aux bourgeois, vive la révolution, vive l’anarchie« .
Il avait été gracié en partie et s’était mis à vendre le Père Peinard, la Révolte et l’Insurgé.
Le Brech faisait partie de la liste des 28 militants de Saint Nazaire ayant adhéré, ou pouvant adhérer à l’anarchisme, dressée par le procureur général de Rennes le 18 décembre 1893. La police avait également saisi à la poste des placards A Carnot le tueur qui lui avaient été envoyés de Londres.

SOURCES : Arch. Nat. BB18 6449 et F7/12508 — Père Peinard 5 novembre 1891 — BOUHEY Vivien. Les anarchistes contre la République de 1880 à 1914. Annexe 52 : les anarchistes de la Loire-Inférieure.