Né le 17 août 1842 à Chelles(?) (Seine et Marne). Maçon. Anarchiste de Choisy le Roi (Seine, Val de Marne).

Metropolitan museum of art. Alphonse Bertillon. Albumens silver prints. Photographs.

Jules Bourgoin demeurait 17 rue des Orvilliers à Thiais (Seine, Val de Marne). Il travaillait chez Roux, entrepreneur à Choisy le Roi. Il vivait maritalement avec la femme Jacques, veuve d’un ancien officier de la Commune qui avait des « idées exaltées » selon un rapport de police. Son logement était contigu avec celui occupé par l’anarchiste Parisot.

Il recevait chez lui les anarchistes Desjoux de Vitry (Seine, Val de Marne) et Weber demeurant 186 rue du Château des Rentiers à Paris.

Il donna asile à la compagne Marchal, concubine de Vaillant et selon un rapport de police, à la « pseudo-maîtresse de Ravachol ».

Une perquisition fut opérée à son domicile le 1er juillet 1894, elle ne donna aucun résultat. Il fut arrêté en même temps que 155 anarchistes parisiens.

Bourgoin se trouvait sur une liste de 10 anarchistes en surveillance quotidienne de la circonscription de Choisy le Roi, établie le 8 novembre 1894.

Il figurait sur un état des anarchistes au 31 décembre 1896 et demeurait 35 avenue de Srasbourg à Saint-Denis (Seine, Seine Saint Denis) et sur une liste des anarchistes après 1900, son domicile était alors 41 boulevard Félix Faure à Saint Denis, son dossier à la Préfecture de police portait le n°103.075

SOURCE :

Arch. Préf. de police Ba 1900 — Les anarchistes contre la République par Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine.