Préfecture de police

Cabinet

1er bureau

Copie d’un rapport 2e Brigade, signé Boudin.

Paris le 1er mai 1897

L’imprimerie acquise récemment par Pelloutier et consorts, rue Lafayette, 120 devra au mois de juillet prochain être transférée ailleurs, le bail étant sur le point d’expirer.

Pelloutier et ses associés espèrent s’installer dans le haut du Faubourg Poissonnière.

Ils occupent actuellement dix sept ouvriers, dont douze compositeurs. Tous, à l’exception de deux, sont des anarchistes. Ils tirent 11.000 numéros du Libertaire, 12.000 numéros du Père Peinard et 3.000 numéros de la revue L’Ouvrier des deux mondes.

Pelloutier n’a pas d’appointements fixes. On lui imprime gratuitement ce dernier ouvrage ce qui lui rapporte, assure-t-il, environ 350 francs par mois.

L’association ne veut en aucune façon faire concurrence à l’imprimerie Allemane mais par contre, elle cherchera par tous les moyens, même en perdant de l’argent sur certains travaux à nuire à l’association ouvrière dite « L’Imprimerie nouvelle » dont les ateliers sont situés rue Cadet, 11.

Archives de la Préfecture de police de Paris Ba 1216