Cabinet du préfet de l’Aube

Troyes le 20 novembre 1893

Monsieur le Procureur de la république,

J’ai l’honneur de vous prier de vouloir bien faire procéder demain matin à la première heure à la perquisition au domicile des anarchistes habitant la ville de Troyes, et chez lesquels pourraient se trouver des matières explosibles, des instruments ou produits servant à leur fabrication, ou des papiers et correspondances se rapportant ou se rattachant à des projets d’attentats.
Je vous recommande de procéder à ces mesures avec la plus grande discrétion, de façon à ce qu’elles n’aient pas d’autre publicité que celle qui doit nécessairement résulter de leur exécution.
Agréez, Monsieur le procureur de la république, l’assurance de ma considération la plus distinguée.

Le préfet de l’Aube

AD de l’Aube 5 U 268

Perquisition chez Pannetier Ernest Isidore, jardinier demeurant rue de l’Eau Bénite, n°6 à Troyes.

Perquisition chez Lécorcher Charles, 47 ans, métreur à Troyes