L’an 1893 et le 21 novembre à 6 heures,

Nous, Louis Laché, commissaire de police de la ville de Troyes, officier de police judiciaire, auxiliaire de monsieur le procureur de la république,

Agissant en vertu d’une commission rogatoire de monsieur le juge d’instruction à Troyes en date du 20 novembre 1893, à nous transmise par monsieur le commissaire central de police à l’effet de faire une perquisition au domicile du nommé Mortperrin Louis Joseph Marie, chaussonnier, demeurant rue du St Aventin, 32, à Troyes.

A rechercher et saisir toute matière et tous engins explosibles, instruments et produits servant à leur fabrication, tous papiers et correspondances se rapportant ou se rattachant à des projets d’attentats contre les personnes ou les propriétés et tous autres objets suspects.

Pour exécution, nous nous sommes rendus aujourd’hui mardi 21 novembre courant à 6 heure du matin, au domicile du sus-nommé Mortperrin Louis Joseph Marie âgé de 32 ans, né à Troyes (Aube) le 20 septembre 1861, fils de Joseph Marie et de Elisabeth Olivier, marié, un enfant, chaussonnier, demeurant rue St Aventin n°32 à Troyes où étant accompagnés des gardiens de la paix Chouch et Bertrand, nous nous sommes livrés à une perquisition des plus minutieuses dans toutes les parties de son logement.

Au cours de notre perquisition nous avons découvert et saisi les imprimés et brochures dont la désignation suit :

Le journal Le Père Peinard (5 n° du 22 octobre au 26 novembre 1893)

Le journal L’Insurgé (3 n° 23 septembre, 11 novembre et 18 novembre 1893)

Le journal La Révolte (2 n° du 12 au 24 novembre 1893)

Le journal Le Socialiste troyen (1 n° du 4 au 11 novembre 1893)

Manifeste an-archiste (un exemplaire)

L’Anarchie (une brochure, 2ème édition)

Les hommes et les théories de l’anarchie (une exemplaire)

Esprit de révolte (un exemplaire, 5ème édition)

Déclaration de G. Etiévant (une brochure)

La Mistouffe (deux brochures)

La Grande révolution (une brochure)

La Société future (une brochure)

Aux jeunes gens (une brochure)

Le salariat (une brochure)

Le Tsarisme international (un manifeste)

Les anarchistes aux conscrits (un manifeste)

Le Père Peinard au populo (un manifeste)

Chansons anarchistes (27 exemplaires)

Une carte de conférence publique

Nous n’avons découvert aucune matière ou engin explosible, ni instrument ou produit servant à leur fabrication.

Nous avons déposé au greffe du tribunal tous les imprimés saisis pour servir de pièces à conviction s’il y a lieu.

De quoi nous avons dressé le présent procès-verbal pour être transmis à monsieur le juge d’instruction de Troyes aux fins que de droit.